Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Présentation

La revue de sciences humaines Tracés, éditée par ENS Éditions, réunit deux fois par an des auteurs issus de diverses disciplines autour d’un thème ou d’un problème commun traversant les sciences humaines. Parfois, il s’agit de rendre compte d’un débat ancien qui a pris un tour nouveau en raison de l’actualité éditoriale ou d’événements politiques. D’autres fois, l’ambition est de soumettre à une interrogation croisée une notion que les multiples traditions intellectuelles et disciplinaires abordent en ordre dispersé ou bien encore tenter des rapprochements plus spéculatifs autour d’un terme aux usages mal contrôlés. La conviction profonde de Tracés est que le dialogue interdisciplinaire est non seulement possible mais fécond.

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS.

 

Dernier numéro en ligne
30/2016
L’expérience minoritaire

The minority experience
Sous la direction de Adrien Chassain, Paulin Clochec, Gilles Couffignal, Chloé Le Meur, Marine Trégan et Marc Lenormand

L’approche de la question minoritaire en termes d’expérience vise à se garder de toute présupposition de passivité des minoritaires. Ce numéro propose d’étudier non seulement la position sociale des minoritaires, mais aussi leur propre positionnement et vécu par rapport au cadre qui les stigmatise et par rapport à leur propre identité. En partant de la façon dont ces assignations sont vécues, et dont elles peuvent être rejetées, intériorisées, retournées, une approche en termes d’expérience cherche à identifier les subjectivations spécifiques auxquelles l’expérience sociale de l’assignation minorisante peut donner lieu.

Dès lors, comment rendre compte du contenu d’une expérience minoritaire, s’il ne s’agit plus uniquement de circonscrire, de l’extérieur, une position sociale et politique ? Comment les expériences minoritaires prennent-elles sens par rapport au cadre normatif majoritaire et aux dispositifs de pouvoir ? De quels enjeux et quels effets de savoir et de pouvoir la définition d’une condition comme minoritaire est-elle porteuse ? Comment le partage du majoritaire et du minoritaire s’opère-t-il et se reconfigure-t-il ? Comment fonctionnent les pratiques minoritaires dans différents contextes socio-culturels ? Quels rapports à l’espace public et aux temps sociaux entretiennent les minorités ? Quels sont les corps minoritaires produits par les dispositifs de pouvoir et mis en question par l’enquête ou la fiction ?

Pour examiner cet ensemble de questions et de perspectives ouvertes par le couple notionnel de « l’expérience minoritaire », ce numéro rassemble un ensemble de contributions aux terrains et sources diverses. Les auteur‑e‑s ont construit le matériau de leur recherche sur les minoritaires dans les archives judiciaires, dans des séries d’entretiens semi-directifs, dans des enquêtes ethnographiques, dans des œuvres politiques et poétiques, dans un examen critique des historiographies, ou même dans leur histoire personnelle.