Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Fabula

Notice révisée le 20/12/2011
fabula

Le site de toutes les parutions les plus récentes en littérature et critique littéraire. Leur objectif: diffuser l'information scientifique; autrement dit calendrier des colloques, annonces des parutions et actualité de l'Internet littéraire (vous y trouverez votre désormais revue préférée) sont renouvellés chaque jour.

Derniers articles

S'abonner à ce flux
  • > Naissance des formes

    https://www.fabula.org/actualites/documents/78612.gifD’où proviennent les formes? Dans un essai sobrement intitulé Faire. Anthropologie, archéologie, art et architecture (éd. Dehors), l’anthropologue Tim Ingold propose de déconstruire le modèle philosophique hylémorphique qui, depuis Aristote, pense l’acte de fabrication comme l’imposition d’une forme, ou d’un projet, à la matière inerte. Ce renversement théorique n’est possible qu’à la faveur d’une approche matérialiste de la fabrication qui révèle la correspondance des pratiques avec les maté...

  • > Les conditions du théâtre

    https://www.fabula.org/actualites/documents/78823.jpegAprès avoir arpenté La Bibliothèque des textes fantômes , après avoir rassemblé à la même table Pierre Ménard, ses amis, nos confrères , la revue Fabula-LhT prolonge son partenariat avec l'Université de Lausanne pour lever le rideau sur Les conditions du théâtre : les 6 & 7 avril prochains, une journée d'étude réunira à l'initiative de Romain Bionda les contributeurs de la dix-neuvième livraison de la revue , à paraître cet été, pour débattre de "la scène telle qu'on se la représente", et de ...

  • > La position de l'auteur caché

    https://www.fabula.org/actualites/documents/78606.jpgL’auteur de La Position du tireur couché , de Nada , du Petit Bleu de la côte ouest plane depuis quarante ans comme une ombre sur la littérature française, mais il n'existait à ce jour aucun ouvrage qui rende compte de l'univers singulier de Jean-Patrick Manchette. C'est désormais chose faite par les soins deN. Le Flahec et G. Magniont qui font paraître un Jean-Patrick Manchette et la raison d'écrire aux toujours salutaires éditions Anacharsis.

  • > Le théâtre de l'origine

    https://www.fabula.org/actualites/documents/78599.pngQu’est-ce donc que le théâtre originaire? un mythe? un fantasme? Du mythe, il partage le caractère narrativisable d’un récit des origines, la réapparition constante sous des formes et dans des versions différentes, la valeur fondatrice, et l’ambivalence par rapport à l’Histoire – mais non les invariants constitutifs, sans doute. Du fantasme, au sens que la psychanalyse a pu donner à ce terme, il possède le lien étroit avec l’imaginaire, la fonction critique, émancipatrice et créatrice et la s...

  • > Il était plusieurs fois… les Contes de fées

    https://www.fabula.org/actualites/documents/78788.jpgD'un coup de baguette magique, l'exposition déjà lointaine (2001) de la BnF sur les contes de fées renaît sous une forme virtuelle. Dans tous les sens du terme : outre une visite de l'exposition, le site de la BnF offre quantité de ressources iconiques et pédagogiques et un riche éventail de versions et variantes des contes les plus connus de Charles Perrault, mais aussi un singulier atelier de textes possibles, qui invite tout un chacun à affabuler librement un conte inédit à partir d'une li...

  • > L’écrivain vu par la photographie

    https://www.fabula.org/actualites/documents/78579.jpgLes photographies des écrivains sont-elles demeurées une sorte de face cachée des livres? La question semble dans l’air depuis quelque temps, avec notamment en 2009 un numéro d’ Interférences littéraires ( Iconographies de l'écrivain ), une livraison en 2012 d’ Image & Narrative ( Figurations iconographiques de l'écrivain ) et en 2014 un sommaire de COnTEXTES ( Le portrait photographique d'écrivain ). Si les écrivains ont été parmi les personnages les plus portraiturés, il convenait de retour...

  • > L'art, machine à voyager dans le temps

    https://www.fabula.org/actualites/documents/78729.jpgQuatre jours durant, l'Université de Haute-Alsace nous offre l'occasion de voyager à la fois dans le temps et à travers les arts, dans un colloque qui réunit spécialistes de littérature, mais aussi d’architecture, de peinture, de danse, de musique, de cinéma, de photographie, de bande dessinée…, venus des cinq continents pour s'entretenir d’écrivains, d’artistes ou de philosophes italiens, espagnols, portugais, allemands, écossais, roumains, lettons, américains ou encore thaïlandais. L'art, m...

  • > Usages de Nicolas Bouvier

    https://www.fabula.org/actualites/documents/78694.jpegNicolas Bouvier est passé en quelques années du statut d’écrivain intimiste ou confidentiel à celui de figure majeure de la littérature de voyage et de l’écriture contemporaine. Nombreux sont les auteurs qui, à l’instar d’Emmanuel Carrère ou de Jean Rolin, disent aujourd’hui leur dette à l’égard de ce grand auteur curieux du monde, promenant sur les routes cabossées de l’Europe à l’Asie un regard tendre et narquois, dans un souci de s’affronter à «l’insuffisance centrale de l’âme». Récemment ...

  • > L'écrivain normal

    https://www.fabula.org/actualites/documents/77523.jpgHouellebecq nous hante et nous agace. Houellebecq nous obsède et nous échappe. Il fallait un Cahier de l'Herne pour tenter de rendre compte des ambiguïtés "d’un auteur et d’une œuvre qui ont pour ambition de sauver une époque – la nôtre – de l’évanouissement", selon le mot d'A. Novak-Le Chevalier qui supervise le volume, tout comme la présentation de En présence de Schopenhauer , un essai qui paraît dans le même temps aux mêmes éditions et où le romancier tente de dire sa dette à l'égard du p...

  • > Bergounioux capturé et captivant

    https://www.fabula.org/actualites/documents/78577.png"Qu’avons-nous laissé passer entre nos doigts mal joints ?" C’est ce que demande avec une infinie précaution l’écrivain, Pierre Bergounioux, au jeune réalisateur Geoffrey Lachassagne. Au fond, ni l’un ni l’autre n’attendent ni ne veulent de réponse à cette question, seulement préserver le souvenir de cette pluie incessante en plein mois de juin, "ce qu’il reste de l’enfance, des mots inédits et des insectes dont nous espérions la capture, comme nous essayons, aujourd’hui adultes, de chercher ...